Fermer
FR
Marek Wegrzyk est né en Pologne. Arrivé à Genève en 1981, il entame ses études de guitare qui le mènent au Conservatoire de Fontenay (Paris) avec Pedro Ibañez, à la « Manhattan School of Music » à New York avec Manuel Barrueco et, finalement, au Conservatoire de Lausanne, où il obtient, en 1996, une « Licence de Concert » dans la classe de Dagoberto Linhares.

Il complète sa formation par une licence en musicologie à l’Université de Genève, son mémoire portant sur l’analyse de la musique flamenca dans l’oeuvre de Paco de Lucia.

Son séjour aux Etats-Unis lui a permis de développer son intérêt pour la musique contemporaine en participant à l’exécution de la pièce pour douze guitares de Steve Reich, « Electric Counterpoint », ainsi qu’à la « première » américaine de « Polimetría » pour quatre guitares « préparées » du compositeur brésilien Arthur Kampela (lauréat du prix Guggenheim 2014).

Plus récemment, ce dernier lui a aussi dédié son « Percussion Study IV- Exoskeleton » pour alto (alla chitarra), dont il a assuré la « création » européenne à Annecy en 2007.

Cependant, c’est la rencontre avec le grand pianiste et pédagogue hongrois György Sebök, durant ses stages d’été à Ernen (Suisse), qui peut être considérée comme l’influence déterminante dans son parcours musical.

Marek Wegrzyk a donné de nombreux concerts en Suisse et à l’étranger (France, Espagne, Portugal, Allemagne, Pologne et Etats-Unis), autant en soliste, qu’en formations de chambre. Il a joué avec l’Orchestre de Chambre de Lausanne, I Solisti Veneti, l’Ensemble Contrechamps, l’Orchestre Philharmonique de Oradea, sous la direction d’Armin Jordan, Claudio Scimone, Stefan Asbury ou Erwin Acel, dans des oeuvres de Joaquin Rodrigo, Helmut Lachenmann et Wolfgang Rihm, entre autres.

Dans un tout autre registre, il a fait partie du groupe de musique celtique « Celtofools », bien connu des scènes romandes. Il a par ailleurs collaboré avec le baryton italien Oscar Mancino, dans des récitals de chansons napolitaines, et s’est aussi joint à la compagnie de flamenco « Sin Fronteras » pour deux séries de spectacles « Seville » et « Vuelvo al Sur » en 2001 et 2002.

Son premier disque solo, « Fragments », a paru en 1999, sous le label « Cascavelle ».

Depuis 2005, Marek Wegrzyk enseigne la guitare et l’initiation à la guitare flamenca au Conservatoire Populaire de Musique, Danse et Théâtre, à Genève.